0766028262 florent@teamidite.com

Comment avoir confiance en soi

Dans cet article on va voir 3 clés pour avoir confiance en soi :

  • Se donner le droit d’échouer
  • Relativiser
  • S’aimer

Avoir confiance en soi c’est tout simplement se sentir capable d’agir, d’accomplir quelque chose. Exemple : vous sentir capable d’obtenir et de réussir dans ce poste de manager que vous convoitez. Ou bien vous sentir capable de tenir un discours devant 50 personnes, parler à cette fille/garçon qui vous plait, etc. Tout ça requiert de la confiance en soi, en ses propres capacités. Donc la confiance se réfère aux actes, au faire comme dirait les philosophes. Etre confiant, ça facilite la vie, alors autant l’augmenter vu que c’est possible.

Gagner en confiance en soi en s’autorisant à échouer

Eh bien oui, la grande clé pour prendre confiance en soi c’est de se donner le droit à l’erreur, le droit d’essayer et d’échouer. D’ailleurs on ne sait parfois pas très bien ce qui se cachait derrière ce terme de confiance en soi. C’est un peu un terme fourre-tout, on y met la timidité, l’estime de soi, l’assurance, etc.

Vous manquez certainement d’assurance car vous ne vous autorisez pas  le droit à l’erreur. Devenir Mr ou Mme Parfait dans tous les domaines n’est pas un but atteignable, que ce soit les études, le sport, les loisirs et les relations sociales. Vouloir tout le temps tout réussir, être le meilleur en tout en gros est inatteignable, épuisant et même pas souhaitable au final.

Etre le meilleur en tout ne rime à rien. Pas besoin de cela pour être heureux. Car que se cache-t-il derrière l’envie de prendre confiance si l’on creuse un peu plus loin ? La recherche du bien-être et du bonheur. Chercher son bonheur dans simplement la réussite c’est aller dans la mauvaise direction. Pas besoin de tout réussir pour enfin s’aimer et se faire aimer des autres.

Il n’y a nullement besoin de tout réussir pour profiter de la vie

S’aimer soi-même et être aimé des autres ne requiert pas d’être parfait. De même qu’avoir confiance en soi ne nécessite pas d’être bourré de qualités.

Quelqu’un à dit cela un jour : « mieux vaut être le plus con quand t’es dans une pièce avec d’autres personnes car quand tu sortiras de la pièce t’auras appris des choses, tu seras tiré vers le haut. Alors que si t’es le moins con de la pièce alors tu vas être tiré vers le bas par les autres ».

Si on est timide on souhaite souvent être tout le temps le plus malin de la salle, le plus intelligent, le plus drôle, le plus tout en fait. Mais ça met une pression de malade de se fixer de tels objectifs. Au final, la conclusion après une soirée ou tout autre événement avec un groupe de personne, c’est que ces objectifs là vous rendent la personne la plus coincée de toutes. Et également celle qui s’amuse le moins.

En plus de tout cela, au lieu de profiter de la soirée, d’être entouré de gens plus confiant auprès desquelles vous pourriez en connaitre un peu plus sur l’aisance sociale en observant, et bien vous auto pourrissez la soirée avec des objectifs inatteignables. Autorisez vous « l’erreur ». Renverser son verre n’est pas une catastrophe, ainsi que bredouiller ou montrer que vous ne savez pas danser. Acceptez vos limites et imperfections pour prendre confiance. Vous avez le droit de ne pas être parfait.

 

Alors pour avoir confiance en soi il faut s’autoriser à être imparfait. Vous, moi, personne n’est parfait. Nous sommes des personnes avec nos failles, nos défaillances, nos faiblesses, c’est ce qui fait de nous des êtres humains.

Je manque de confiance car j’ai peur d’essayer

Une fois qu’on s’autorise le droit à l’erreur, le droit de se planter comme une merde, eh bien on se donne le droit d’essayer et ainsi on améliore notre confiance. S’il vous faut réussir absolument tout ce que vous entreprenez, vous n’allez rien entreprendre du tout.

Un mec, ou une fille ça arrive ;), qui veut lancer sa boîte, et qui veut à tout prix que ça fonctionne, il y a de grande probabilité pour qu’il ne commence jamais à monter son entreprise car il n’accepte pas l’idée de l’échec. Il n’accepte pas le fait qu’il y ait des chances qu’il se plante. Pour tenter de nouvelles choses aussi petites ou grandes soient elles, il faut accepter le risque de rater.

Et peur d’échouer

Le système d’éducation made in France, nous a malheureusement appris à avoir peur d’échouer. Ce qui n’aide pas à avoir confiance en soi.

A l’école on pointe les erreurs plus que les choses positives, cela dissuade donc d’essayer et ancre en nous le postulat suivant : échouer c’est mal. Pourtant non, échouer fait partie intégrante du processus d’apprentissage, c’est apprendre de ses erreurs pour faire mieux la prochaine fois. Donc célébrez l’échec au lieu de le fuir à tout prix ainsi vous pourrez tenter toute nouvelle expérience qui vous tente. C’est se redonner de la liberté en fait.

Pour toute chose il y a un prix à payer. Si vous essayez et que vous vous plantez, prenons-le même exemple que précédemment, la dame essayant de monter sa boite, vous payez un prix. Financier d’abord avec l’argent investi mais aussi un prix en terme de temps passer à bosser sur un projet qui n’a pas abouti. Mais si vous ne tentez pas l’expérience qui vous titille tellement, vous en payez un prix aussi. Ce prix c’est une perte de confiance, la déception de ne pas avoir essayé, les regrets qui vous suivront pendant longtemps. Vous continuerez ainsi à en payer un petit prix tous les jours sans même vous en apercevoir. Alors que la personne ayant tenté l’expérience mais échoué aura fini de payer.

Une question importante à se poser :

Est-ce le succès ou le chemin parcouru le plus important ?

Réussir après une tentative, c’est bien, mais il faut le voir seulement comme la cerise sur le gâteau. Car si essayer ne dépend bien souvent que de nous, le fait de réussir va parfois impliquer la réaction des autres. Cette réaction on ne peut pas contrôler. A moins de braquer un flingue sur la personne et là oui, elle va surement faire ce que vous voulez.

Exemple : une fille que vous connaissez vous plait, il ne tient qu’à vous de lui dire : « Est-ce que tu baises ? » pour lui faire connaitre votre attrait pour elle ou autre chose si vous êtes plus inspiré et plus romantique. Donc essayer dépend seulement de vous, mais sa réponse ne dépend pas de vous, si elle répond oui, c’est la cerise sur le gâteau, d’une vous aurez tenté votre chance et deux vous aurez réussi à obtenir ce que vous vouliez.

Et si jamais vous vous plantez, qu’elle refuse malgré votre finesse et vos nombreux atouts, ne restez pas fixé sur l’échec. Il y a une tendance à se fixer sur le détail, ne voir plus que le négatif, l’échec, alors que vous êtes bien plus que cela. Vous avez des qualités, une vie dans laquelle il s’est passé pleins d’autres choses (dont du positif). Donc si vous essuyez un échec et que vous perdez confiance, pensez global.

S’aimer inconditionnellement pour ne jamais perdre confiance

Avoir confiance en soi, comme je l’ai dit, c’est croire en soi et dans sa capacité à réussir. Mais réussir ne dépend pas seulement de nous dans la majorité des cas, il y a une part de chance dans l’équation. Pourtant les succès alimentent la confiance en soi, donnent plus d’assurance et l’envie de continuer. C’est un cercle vertueux. Mais il y a un hic dans ce schéma. On ne contrôle pas tous nos succès, on peut faire en sorte d’augmenter la probabilité de réussir (en se formant par exemple, en préparant bien le terrain). Mais le succès final fera intervenir d’autres personnes. C’est donc dommage de baser toute sa confiance dans les mains des autres. Il y a une alternative à cela.

Le top du top c’est de continuer à s’aimer soi-même peu importe les échecs. Cela s’appelle l’amour inconditionnel, c’est comme l’amour que porte une mère à son bébé. Si vous tuez un jour quelqu’un (je ne vous le souhaite pas), vous irez en prison, pleins de gens vous considérerons comme un gros méchant. Toutefois, votre mère continuera sûrement à vous aimer malgré le crime que vous avez commis. C’est de l’amour inconditionnel, il ne dépend pas de ce que vous faites, de vos actes, mais simplement de ce que vous êtes. On aime un bébé tout simplement parce qu’il est là, il n’a rien accompli. Franchement : il mange, il dort, il pleure, il fait ses besoins. Et pourtant tout le monde l’aime.

Donc habituez-vous à vous aimer pour ce que vous êtes, un être humain qui mérite comme tout un chacun d’être aimé. Et ne vous aimez pas seulement pour les choses que vous réussissez. Aimez-vous inconditionnellement et votre confiance va augmenter. Vous vous sentirez capable d’entreprendre car l’échec ne vous fera plus peur.

Fermer le menu